Pulsoréacteur

Le pulsoréacteur est un moteur à réaction cyclique, breveté indépendamment en Allemagne et en France en 1930, et développé particulièrement pour la bombe volante allemande V1 durant la Deuxième Guerre mondiale.



Catégories :

Propulsion des aéronefs - Moteur - Modélisme - Seconde Guerre mondiale

Recherche sur Google Images :


Source image : commons.wikimedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Un pulsoréacteur est comparable à un statoréacteur. Il est pourvu d'une série de clapets, localisés à l'avant de la chambre de combustion.... (source : math.univ-montp2)
  • Contrairement au statoréacteur, le pulsoréacteur est pourvu de clapets à l'avant de la chambre de combustion. Ceux-ci sont naturellement en position fermée, ... (source : home.nordnet)

Le pulsoréacteur est un moteur à réaction cyclique, breveté indépendamment en Allemagne et en France en 1930, et développé particulièrement pour la bombe volante allemande V1 durant la Deuxième Guerre mondiale.

Constitution

Le modèle équipant le V1 était composé d'un long cylindre comprenant un ensemble de clapets à l'avant servant à fermer totalement l'entrée d'air, d'une chambre de combustion équipée d'injecteurs de carburant et de bougies et enfin d'une tuyère d'éjection des gaz.

D'autres modèles, comme l'Escopette ou le Hiller-Lockwood mis au point en France par la Snecma, n'ont pas de clapets, mais un tube d'admission fréquemment dirigé vers l'arrière.

Fonctionnement

Schéma du fonctionnement d'un pulsoréacteur


Le cycle de fonctionnement est le suivant :

Le vent relatif fait entrer l'air dans la chambre de combustion à travers les clapets.
En avant de la chambre, du carburant est pulvérisé dans le flux d'air.
Les bougies provoquent l'explosion du mélange avant qu'il sorte de la chambre (quand celle-ci est toujours froide). Quand la chambre de combustion est chaude, les bougies ne sont plus nécessaires et le cycle de combustion s'entretient. La pression génèrée étant supérieure à la pression exercée par l'air extérieur sur les clapets, ceux-ci se ferment. Les gaz de combustion s'échappent dans ce cas par la tuyère, où leur détente provoque la poussée.
Lorsque la pression dans la chambre de combustion retombe en dessous de la pression exercée par l'air sur les clapets, ceux-ci se rouvrent pour commencer un nouveau cycle.


Un cycle a une durée d'autant plus courte que la vitesse est élevée, fréquemment inférieure au dixième de seconde.

Avantages et inconvénients



Utilisation

Actuellement, on trouve toujours des pulsoréacteurs sur des petits avions radiocommandés de loisir (voir modélisme), car ils sont économiques.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pulsor%C3%A9acteur.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu